Rupture amoureuse, comment adoucir la chute ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

C’est la rupture et vous vous sentez aspiré par les bas-fonds. Votre état psychologique laisse à désirer, alors avant de vous faire engloutir, il faut vite réagir !

Voilà, l’heure du glas a sonné, c’est la rupture amoureuse, votre corps n’est plus qu’une énorme boule d’angoisse et vous n’aspirez qu’à une chose… qu’on vous fasse une piqûre miracle sortant rapidement l’Alien qui vous ronge de l’intérieur. Vous vous sentez une micro-crotte à côté de la montagne d’obstacles à surmonter et, analysant la situation, vous vous dites que ce n’est pas gagné !

Visite guidée des points en votre défaveur

Vous avez plus de 35 ans, vous vous retrouvez seul dans une ville qui n’est pas la vôtre et pour laquelle vous n’avez jamais trouvé d’attrait particulier : vide culturel, niveau zéro de l’esthétique architecturale, absence de lieu chaleureux où vous vous sentez d’aller seul (les stations balnéaires n’ont jamais été reconnues pour être des plus dynamiques et branchées, surtout l’hiver !), aucun réseau social (l’amour vous a fait tout quitter - vos amis de vingt ans, votre famille, vos QG - pour rejoindre votre amoureux(euse) 800 km plus bas sur la carte).

Vous n’aviez jamais vraiment prêté attention à tous ces vides, vous viviez le parfait amour et sa simple présence vous suffisait. Malheureusement, la vie n’est pas un dessin animé et vous en êtes là, à regarder vos bras ballants qui font des kilomètres de long et pèsent des tonnes.

Pour pouvoir vous retrouver au plus vite, il est important de prendre conscience du terrain miné dans lequel vous évoluez et de composer malgré tout avec les éléments hostiles qui en découlent. N’avancez pas tête baissée, yeux fermés et poings serrés. Avant de pouvoir rebondir, il est nécessaire de faire le bilan des facteurs défavorisants qui pourraient parasiter votre reconstruction.

De plus, soyez très vigilant, ayez du recul par rapport à vous-même, à votre comportement. Si vous ne vous reconnaissez plus, tirez la sonnette d’alarme et calmez le jeu.

ièges à éviter

Appuyez sur le bouton, si vous surprenez votre image dans le miroir, les yeux plongés dans le vide, noyés d’émotion, à l’écoute des paroles de la chanson d’Emmanuel Moire “Sans dire un mot”, et si vous vous soupçonnez l’espace d’un instant d’être en phase, en parfaite harmonie avec le chanteur, alors qu’habituellement, la variété française, c’est vraiment pas votre truc.

Appuyez plus fort encore, si vous vous voyez assis(e) à côté du chien à l’arrière de la voiture de vos parents qui sont venus en renfort pour vous soutenir dans cette épreuve douloureuse. Vous vous sentez pitoyable, vous avez douze ans et toute la route que vous avez faite jusqu’à présent, celle qui a permis de forger votre caractère, de nourrir votre personnalité, est ainsi réduite à néant ! Pas bon pour l’estime de soi tout ça…

Il faut vite réagir avant que le côté obscur de la force ne vous réduise à l’état de moustique.

Alors, ACTION ! Une séparation est déjà difficile à digérer en elle-même, éliminez les facteurs parasites qui viennent chambouler votre personnalité et freiner votre reconstruction.

Pensez d’abord à vous, avancez pas à pas, reprenez confiance et écartez les mauvaises herbes qui sont sur votre chemin… La lumière est là, juste au bout.

http://recuperersonex.blogspot.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »