Pourquoi l’amour devrait-il rimer avec toujours ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Aujourd’hui, je souhaite aborder un sujet de manière non seulement un peu plus légère dans sa forme mais aussi allégée dans son fond … “allégé” dans le sens de libération … vous allez comprendre pourquoi en lisant …

Pourquoi diable l’amour devrait-il rimer avec toujours ? pourquoi donc la société et les personnes qui la constituent jettent-elles donc si vite et si facilement l’opprobre sur les divorces et les séparations ? qui a décidé qu’on devait vivre toute notre vie avec la même personne ? n’est-ce pas absurde, dans ce monde où tout est éphémère, où tout est provisoire quand ce n’est pas transitoire, où tout naît, vit et meurt, de poser avec autant de conviction ce “toujours” si figé pour l’éternité ?

Certes, on nous a raconté de jolies histoires, lorsque nous étions enfants, de belles princesses et de charmants princes qui se mariaient pour toute la vie. Mais, nous adultes, n’en avons-nous pas fini avec les contes de fées ?

Et puis, nous sommes encore tous plus ou moins plongés dans ces principes judéo-chrétiens qui veulent, entre autres, que deux êtres s’unissent “pour le meilleur et pour le pire” … mais, nous adultes, n’avons-nous pas atteint l’âge de nous libérer de ces conditionnements ?

Rares sont aujourd’hui, bien que cela existe encore, les patrimoines à sauvegarder, les noms à préserver… et pourtant, nous en sommes encore à penser que “la norme”, que ce qu’il convient de faire, c’est de rester ensemble envers et contre tout … contre tout et surtout : contre soi-même ! On a fait une règle de ce qui n’est, en fait, qu’une exception : la possibilité ou la capacité de pouvoir évoluer ensemble toute la vie dans ce cadre plutôt restreint qu’est le couple. Un cadre, en outre, où se nouent et se jouent toutes les névroses, toutes les problématiques personnelles, toutes les expériences de la vie (ou presque !) … vous ne trouvez pas que cela fait un peu “chargé” pour ces deux malheureuses personnes ?!

Rien n’est figé dans la vie, rien n’est immuable dans ce monde … il ne faut pas oublier que le couple, ce sont deux personnes, deux individualités et qui, même dans la fusion, sont dissemblables, différentes. Je trouve que sur le long terme, sur 40, 50 ou 60 ans de vie, c’est un miracle que ces deux individualités puissent évoluer dans une même direction, avec les mêmes projets, au même rythme … et ça ne veut pas dire que l’on doit culpabiliser parce qu’on flanche seulement au bout de 10 ou 15 ans !

Entendons nous bien : je ne fais pas l’apologie de la séparation ou du divorce, je m’insurge seulement contre cette culpabilité que l’on voudrait faire porter aux divorcés ou qu’ils portent d’eux-mêmes car sous le joug, comme nous tous, de conditionnements vieux de plusieurs siècles, voire millénaires, de principes familiaux ou sociétaux hérités bien malgré nous, et de croyances fabriquées à partir de tout ça …

Mais est-ce vraiment prendre en compte l’humanité de la personne que de l’obliger à rester toute sa vie avec l’autre ? est-ce vraiment naturel ? observez la nature : elle n’est jamais la même, elle est changeante au gré de ses cycles, tout naît, vit et meurt … comme nous …

Posez vous la question : qu’est-ce qui est important pour vous ? et est-ce que vous trouvez ce qui est important dans votre couple ou pas ? vous y épanouissez-vous ? vous voyez-vous réellement vivre tout le reste de votre vie avec votre conjoint(e) ?

Non, la séparation ou le divorce n’est pas un échec : c’est la roue qui tourne, la vie qui continue, une histoire se termine et une autre commence … comme tout, autour de nous.

Valérie

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »